L'EMDR, cette thérapie "miraculeuse", pourtant si peu connue du grand public...

" ... j'ai honte de venir ici, pour moi venir voir un psychologue c'est quand on est fou ... et je ne suis pas folle ... enfin j'en sais rien, peut être en fait (rires) ..."

Ces mots ont été les premiers de Pauline, 31 ans, une vie plutôt stable, un bon travail, des amis, un petit ami avec qui elle vit depuis 1 an et demi... La première consultation, qui est une première "rencontre" , nous aide à savoir si nous sommes à l'aise, l'une avec l'autre, si le feeling passe bien ... Je lui précise que je ne me vexerai pas si elle me dit qu'elle ne se sent pas à l'aise face à moi, que c'est pour moi un facteur presqu'indispensable à la réussite d'un travail thérapeutique efficace.

Il est important de savoir que lorsque l'on est confronté à ce genre de problématique ( la personne ne se sent pas assez en confiance, nos méthodes ne lui parlent pas, l'impression de ne pas être compris ... ), la personne qui vient consulter se sentira mal à l'aise, mais aussi le thérapeute qui l'accompagne.

Un thérapeute ( donc un être humain) se remettra également en question s'il ne parvient pas à "accompagner" une personne comme il le souhaite. Le facteur du feeling, est donc primordial si l'on veut éviter une baisse de confiance et d'estime de soi, tant du côté du patient que du thérapeute.

Conseil N°1 : soyez donc instinctif sur la personne avec laquelle vous commencerez votre suivi thérapeutique, ou même quelques séances...

Je demande donc à Pauline, après lui avoir expliqué en quoi consiste mon métier (cf: prochain article), en quoi je peux l'aider.

Elle me répond qu'elle a peur de l'avion, et qu'elle se dispute sans arrêt avec son conjoint à cause de ça, qu'à cause de ça, "on ne peut pas voyager, et ça me fait chier, et lui aussi" Qu'elle ne comprend pas pourquoi elle a cette peur là, que petite, elle prenait l'avion sans aucun problème ... et qu'on lui a parlé de l'hypnose, "parce qu'une de mes amies a réussi à surmonter sa peur des transports depuis qu'elle a fait de l'hypnose & de l'EMDR avec vous.., mais bon, elle, je sais qu'elle avait des problèmes, à la base, elle savait pourquoi elle avait cette peur là, moi je sais pas, j'ai pas de problème!"

Cette première rencontre, qu'on appelle "l'anamnèse", sert à faire le tour de l'histoire de sa vie ... on raconte, notre naissance, notre famille, notre éducation, on soulève des souvenirs, on tente de faire des liens, on en fait ( consciemment ou inconsciemment parfois ) et le thérapeute est là, pour "trier" un peu cela... et pourra "utiliser" ce matériel pour tenter de mieux comprendre et proposer des axes de réflexion ..

Durant cette première rencontre,rien n'attirera notre attention à part peut être une relation conflictuelle avec son papa, qu'elle évoque, assez rapidement.

L'heure se passe, elle décide de reprendre rendez-vous, parce qu'elle dit " croire en ces techniques ( hypnose & EMDR ) et dit que "je ne suis pas forcément folle, c'est juste plus fort que moi ..."

La seconde séance, nous décidons donc d'aller "explorer" un peu, en questionnant, ce qui se joue, quand elle est dans l'avion ( au coeur du symptôme : la peur de l'avion )

Elle me dit " j'ai peur, le simple fait de m'imaginer dans un avion, j'ai peur ... quand je suis dans l'avion, j'ai peur ... j'ai le coeur qui bat à 1000 à l'heure, j'ai peur de mourir, et je sais que je suis ridicule, parce que je sais que j'ai plus de chances de gagner au loto que de mourir en avion, mais j'ai peur, c'est plus fort que moi ..., et je déteste les gens qui me répètent sans arrêt que " j'ai plus de chances de mourir en traversant la rue blabla ... c'est des conneries ça me gonfle , j'ai peur j'ai peur, c'est tout"

Je lui demande alors, de choisir l'image qui représente pour elle, le moment le plus difficile concernant cette situation là. Elle me dit " c'est quand je suis dans l'avion, que l'avion décolle, que je suis projetée en arrière, et que je ne peux rien faire"

A la question, " et quand vous regardez cette image là, quand vous faites pause sur cette image, qu'est ce que ça dit de votre personne?" elle me répond " bah que j'ai peur, je suis en panique"

Je lui redemande encore une fois, là vous avez peur, et qu'est ce que ça vient dire de vous, quand vous vous voyez là, projetée en arrière, et que vous ne pouvez rien faire et que vous avez peur ? elle me dit " bah que je suis impuissante" ... et elle se met à pleurer.

Je lui sers un verre d'eau, un mouchoir ... et lui demande si elle sait pourquoi elle pleure et d'où lui vient cette émotion ? Elle me dit " vous avez touché un point sensible, je ne sais pas ... je déteste me sentir impuissante..."

On continue, je lui demande simplement de réfléchir si dans le passé, elle a déjà vécu des situations où elle a pensé " je suis impuissante" ... Elle trouve alors la force, entre plusieurs sanglots, de verbaliser que oui, qu'une image lui vient, quand elle était plus jeune, que son père lui donnait des coups " il ne me battait pas, mais c'était quand même violent pour moi, je me recroquevillais sur mon lit, et il me tapait, pas fort je pense, mais j'avais ce même sentiment là, de rien pouvoir faire, j'étais bloquée, impuissante... et quand j'y repense là, c'est exactement la même sensation ...

Après quelques exercices d'hypnose pour renforcer un peu les ressources internes (imaginer son endroit ressource, "un lieu sûr"...dans lequel elle se sent en sécurité... se sentir plus forte, courageuse, et patiente : c'était ce qu'elle souhaitait sur le moment) , on décidera de ne pas aller plus loin pour aujourd'hui ...

Lors de la 3eme séance, je la retrouve, très souriante, elle me dit qu'elle avait hâte de venir, et qu'elle a hâte de continuer nos séances. Et qu'il se passe même un truc bizarre " mais j'ai envie d'aller dans un avion, j'ai envie de voir, j'ai l'impression que j'ai plus peur d'y aller... quand j'y pense ça me gêne un peu, mais j'ai envie d'y aller juste pour voir"

On décidera aujourd'hui de travailler en EMDR sur le souvenir qu'elle avait évoqué auparavant, quand elle est recroquevillée sur son lit, et que son père la tape.

La séance se déroule, avec beaucoup d'émotions. De sa part, comme de la mienne. C'est chaque fois aussi prenant et beau de voir comment l'esprit/l'insconscient/le conscient/le cerveau déroule et trouve ses propres solutions ... et échappatoires ... et comment un souvenir resté bloqué ( stress post traumatique) peut se retraiter ... des années après ...

A la fin de cette séance, Pauline se sent épuisée, elle me dit qu'elle est " complètement vidée". On refait quelques petits exercices d'hypnose et elle quitte le cabinet, avec un 4e rendez vous prévu ... dans 2 semaines.

Quand je la retrouve, 2 semaines plus tard, elle est toujours aussi souriante. Elle me dit que quand elle repense à ce souvenir, elle est très tranquille. Et que quand elle pense à l'avion, elle ne ressent presque plus rien, " que c'est comme si j'avais compris d'où ça vient, et que ça a cassé le lien illogique.., parce que c'était complètement irrationnel ... et ce qui est marrant Johana, c'est que j'ai l'impression même que je suis plus tranquille au quotidien, même mon copain me le dit, que je suis hyper détendue ... mais pour tout ... "

On décide ensemble d'arrêter ici ce travail, elle me dit qu'elle me tiendra au courant, qu'elle doit prendre l'avion dans 2 mois, qu'elle me dira...

J'ai écrit aujourd'hui cet article, car je viens de recevoir un SMS de sa part, je n'avais pas eu de ses nouvelles depuis le mois de juillet ( 9 mois ), où elle m'écrit qu'elle a pris l'avion 6 fois depuis que l'on s'est vues, et qu'elle va très bien.

J'ai écrit cet article, car chaque fois que j'ai des patients avec de belles histoires et réussites comme celles de Pauline, je me dis que ces techniques méritent d'être connues, et que c'est de notre responsabilité, à nous thérapeute, de les faire connaître ...

Je vous encourage à lire et à partager, et essayerai de trouver le temps, pour raconter ces histoires, réelle.

Afin de garantir l'anonymat de mes patients, les prénoms, âges , sexe et quelques détails de la vie ont été modifiés, et je ne raconterai ici, que les histoires de vie des personnes m'ayant autorisée à le faire.

Belle fin de journée à tous,

Johana LELLOUCHE Psychologue, Hypnothérapeute, Praticienne EMDR Europe

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 par Psychologie & Hypnose Paris

  • s-facebook